Le blanchiment dentaire

Mis à jour : avr. 9


Quand notre sourire nous complexe au point de nous cacher, d’éviter d’être en relation avec les autres, cela peut alors avoir une forte incidence sur notre bien-être et donc notre santé. Le blanchiment dentaire est une technique simple qui permet d’éclaircir les dents


Véritable promesse de séduction et de santé, avoir un joli sourire passe inévitablement par une dentition blanche et bien alignée. Or, différents facteurs à caractère héréditaire (coloration naturelle ou vieillissement de la dent), pathologique (prise de tétracycline pendant la période de formation de la dent) ou encore provenant du mode de vie (consommation de café, thé, tabac…) rendent parfois les dents jaunes ou colorées.


Le blanchiment dentaire, c'est quoi ?

Ce procédé simple de dentisterie esthétique sert à éclaircir les colorations de l'émail et de la dentine grâce à l'utilisation d'un gel à base de peroxyde d'hydrogène ( eau oxygénée).


Peroxyde d'hydrogène et peroxyde de carbamide, quelle différence ?


Le taux légal autorisé en France : 0,1% pour les bars à sourire et 6% pour les chirurgiens dentistes dans le cas du peroxyde d'hydrogène et 16% pour le peroxyde de carbamide qui se décompose, en gros, en 1/3 de peroxyde d’hydrogène.



Si on est sujet à des hypersensibilités durant le traitement, il faut le stopper ?

Il faut prévenir son praticien. Le traitement ne sera pas forcément arrêté définitivement et le praticien peut proposer de l’adapter. Il arrive cependant que cela soit trop douloureux pour le patient et qu’il faille arrêter le traitement. Il n’y a en revanche aucun risque de toxicité.


Il y a également des contre-indications car pour certains patients, le blanchiment serait un traitement décevant d’un point de vue esthétique ?

Tout à fait ! Le praticien peut éviter de faire faire à son patient des dépenses inutiles, car il y a des cas où le résultat sera décevant.

Par exemple, les couronnes en céramique n’éclairciront pas. Si le patient présente donc des couronnes visibles quand il sourit, il y aura une différence de coloration et ce ne sera pas très beau.

Il y a également le cas des différences de coloration au niveau des collets (partie de la dent située à la limite de la gencive) pour lesquelles les résultats sont décevants.

Il faut dire aussi que cela ne marche pas à tous les coups. Cela va dépendre aussi de l’origine de la dyschromie. On aura les meilleurs résultats sur des dents qui tendent vers le jaune plutôt que sur le marron ou le violet, comme on a pu le voir à l’époque où l’on prescrivait des médicaments à base de tétracycline qui coloraient beaucoup les dents et sur lesquelles les traitements d’éclaircissement sont malheureusement peu efficaces.



Les traitements d’éclaircissement dentaire promettent une blancheur éternelle ?

La dent se re-pigmente, tout comme elle aurait continué à se pigmenter au fil du temps, mais on ne perd pas le bénéfice d’un blanchiment. Certains patients ne reviennent pas nous voir avant 8 ou 10 mois.

Il faut savoir cependant qu’en vieillissant nos dents sont de moins en moins blanches car l’épaisseur de l’émail diminue. Or c’est l’épaisseur de l’émail qui détermine la blancheur des dents. En effet, la coloration de la dent dépend de la dentine, c’est elle qui est colorée. L’émail qui recouvre la dentine est translucide, mais plus elle est épaisse, et plus elle masque cette dentine.


Y a-t-il un âge limite pour faire un blanchiment dentaire ?

On peut faire des traitements blanchissants jusque très tard dans sa vie et obtenir de très bons résultats. C’est même une des situations les plus faciles à corriger. Il n’y a pas de limite d’âge chez une personne âgée ; en revanche, il faut être majeur pour pouvoir bénéficier de ce traitement.

En effet, chez les plus jeunes, la pulpe est très volumineuse. Elle diminue tout au long de la vie au profit de la dentine, en même temps que l’émail s’amincie. Le fait que la pulpe soit particulièrement volumineuse chez les jeunes peut provoquer des hypersensibilités majeures et le traitement sera tellement douloureux qu’il faudra l’interrompre.



Quelques astuces pour des dents plus blanches


En plus d'une bonne hygiène dentaire quotidienne, voici quelques conseils pour avoir un sourire lumineux :

  • Pratiquez tous les six mois un détartrage des dents ;

  • Faites régulièrement vérifier le bon état des gencives ( visite annuelle chez le dentiste) ;

  • Avalez un grand verre d'eau pour vous rincer la bouche après avoir bu café ou thé ;

  • Arrêtez de fumer ou réduisez autant que vous le pouvez votre consommation de cigarettes ;

  • Évitez si vous le pouvez ou limitez la consommations des aliments ou boissons qui colorent les dents : thé, café, réglisse...



SAVIEZ-VOUS QUE CERTAINS ALIMENTS ONT LE POUVOIR D’AIDER À CONSERVER LES DENTS BLANCHES ?


Les fruits (citron, pomme, fraises, bananes…), légumes (carottes, céleri…) ou encore le bicarbonate de soude, le charbon et le sel de mer auraient des propriétés blanchissantes et assainissantes, à utiliser sur le long terme sans problèmes.


Peu de personne savent que la consommation de légumes renforce et blanchit les dents. En effet, croquer dans une pomme renforce les gencives et aide à nettoyer les dents naturellement. La pomme aide également à neutraliser les bactéries qui causent la plaque dentaire et la mauvaise haleine.


Le citron est quant à lui considéré comme multifonction : il blanchit les dents, rafraîchit l’haleine et assainit les gencives en combattant les bactéries accumulés que nous ne pouvons pas atteindre durant le brossage.


La fraise est un fruit apprécier par tous, grand comme petit, mais il est surtout un excellent pour le blanchiment des dents grâce à sa forte concentration en enzyme.

Coté légumes, la carotte et le céleri sont de loin les meilleurs. Manger des carottes et des branches de céleri garderait nos dents en bonne santé, ils assurent un nettoyage inter-dentaire comparable à l’utilisation d’un fil dentaire car ils sont riches en fibres.



Le bicarbonate de soude permet d’obtenir très simplement des dents blanches sans utiliser de produits chimiques, le tout pour trois fois rien. En effet, le bicarbonate de soude (constitué de minuscules cristaux) a une action abrasive. Il va s’attaquer aux taches qui se trouvent sur les dents et les faire disparaître.



Le charbon végétal utilisé en poudre est aussi excellent pour le blanchiment des dents. Il est obtenu grâce à la carbonisation de certains bois et est utilisé dans certains pays depuis des millénaires. Sans danger pour la santé, il peut être utilisé sans modération car contrairement aux autres méthodes ou produits plus ou moins naturels, vous pouvez vous brosser les dents avec le charbon de bois tous les jours jusqu’à ce que vous soyez satisfaits.



Enfin, vient le sel de mer, abrasif comme le bicarbonate, le gros sel permet de se débarrasser des taches et grâce à l’iode, il est également antiseptique et antifongique. Le sel de mer peut être utilisé tous les jours.



Un traitement blanchissant est-il efficace sur des tâches dues au café, au thé, au vin ou au tabac ?

Ce type de tâches n’est pas forcément incorporé, c’est-à-dire qu’il s’agit parfois juste d’un dépôt qui peut être traité avec un détartrage et un polissage des dents. Là encore, si le patient fait un traitement seul à la maison, il va dépenser de l’argent pour retirer des tâches qui pourraient être éliminées avec un simple détartrage.

Il y a cependant parfois des pigments qui « s’incorporent » à la composition chimique des dents, et dans ce cas, on peut avoir de bons résultats grâce au peroxyde d’hydrogène.


Combien coûte un blanchiment effectué en cabinet dentaire ? Chez une praticienne esthéticienne ?

Les prix varient de 500€ à 1800€, avec selon moi des abus dans certaines grandes villes… Disons que 800€ est une moyenne et un prix raisonnable en cabinet privé.

Il n’y a aucune prise en charge possible par l’Assurance maladie mais quelques mutuelles proposent un remboursement.


Chez une praticienne esthéticienne les tarifs peuvent varier entre 50 et 300€


Notons enfin qu’avec internet, on peut trouver en vente libre des produits venus notamment des Etats-Unis avec de fortes concentrations en peroxyde d’hydrogène. Utiliser ces gels, seul chez soi, sans aucun contrôle préalable chez un praticien, risque de déclencher de fortes hypersensibilités dues au produit et donc des douleurs. En outre, les résultats peuvent être décevants car le blanchiment dentaire ne convient pas à tout le monde !



22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout